Side by Side East African Communique

Home |  News | Side by Side East African Communique

The Side by Side East African Conference was held  at the All Africa Conference of Churches Centre in Nairobi, Kenya from 28th to 30th November 2018. The meeting attracted faith leaders and Faith Based Organizations (FBOs) representing various religious institutions from Uganda, Kenya, Tanzania, South Sudan, Malawi, Mali, Somalia and The Democratic Republic of Congo to deliberate on a shared vision, commitment and a plan of action for strengthening the Regional Side by Side faith movement for gender justice;

Acknowledging that Side by Side is a growing global movement pursuing transformational change for gender justice bringing together people of all faith, faith leaders and FBOs across the world committed to partnering together to challenge barriers to gender justice besides ongoing efforts by governments;

Noting with great concern that gender inequality remains a global challenge for religious institutions and communities in achieving sustainable development;

Recognizing that people of faith and religious leaders have a responsibility to revisit sacred texts and promote faith values of love, dignity and gender justice and the significance of religious institutions in addressing gender inequality which has frustrated human, social, political, economic and spiritual development- not just for women and girls, but for men and boys as well;

Committing to journeying with religious leaders and institutions in search of equality and dignity, promoting positive gender values and working together to truly become safe societies of hope, love, peace and healing.

Guided by the principles that; 1. All human beings, male and female are created in the Image and likeness of God. 2. Therefore, God challenges each of us to love one another (John 13:34) by treating both women and men with dignity and impartiality (Romans 2:11) because “God is Love” (1 John 4:8). 3. To break all barriers that prejudice, stigmatize or discriminate against men or women based on their gender (Galatians 3:28). Our God is a God of justice and wants His people to make a difference in the world by standing up for those who cannot stand up for themselves. Proverbs 31:8-9 clearly challenges us to; Speak out on behalf of the voiceless, and for the rights of all who are vulnerable.

Surah 49:13 Al-Hujurat “O mankind, indeed We have created you from male and female and made you peoples and tribes that you may know one another. Indeed, the most noble of you in the sight of Allah is the most righteous of you. Indeed, Allah is Knowing and Acquainted.”

Aware of the following barriers to faith actors’ work on Gender Justice:

a)    Deeply entrenched cultural and religious beliefs, norms and practices that perpetuate gender inequality;

b) Limited awareness of the moral and theological imperative of religious leaders to use their influence to challenge gendered social norms;

c) Secular gender justice stakeholders regarding faith based actors involvement with suspicion;

d) Limited safe spaces for engagement on issues of gender justice in religious institutions;

e)Limited practical knowledge and skills around gender justice issues;

f) Limited male engagement as agents of change.

We therefore commit to:

i.         Continually use our voices to speak out and defend those affected by Gender-Based Violence (GBV);

ii.         Ensure that our institutions to lobby and advocate for legal and policy frameworks providing access to justice for those affected by gender-based violence;

iii.         Break the silence and increase awareness on gender-based violence through our spheres of influence and platforms;

iv.         Advocate and partner with the government and development agencies to support GBV policy implementation in our countries to increase access to gender justice.

Together we aim to:

i.         Challenge negative social norms, religious and/or cultural practices that debar the achievements of gender equality;

ii.         Increase the engagement of faith leaders to recognize and utilize their spaces in leadership and responsibility to influence and promote gender equality.

iii.         Enhance the capacity of faith structures not only to prevent the occurrence of gender-based violence, but also provide response services to those who need our support. Proactively, challenge structures and systems that hinder women and girls, men and boys from fully participating in social, economic and political structures in their communities.

iv.         Fully engage men and boys in adopting positive masculinity for advancing gender justice

v.         Use religious structures to empower men and women, girls and boys to enable them to achieve their God given potential.

We therefore commit to the following actions:

i.         Continually use our voices to speak out and defend those affected by gender-based violence through advocacy for gender justice;

ii.         Have a defined structure for Side by Side coordination (Steering committee for National, East Africa and Continental Chapters);

iii.         Develop East Africa Chapter Action plan and align with the global action plans, support the implementation and documentation of the action plan, monitor and report impact;

iv.         Creating awareness amongst our respective congregations and communities of the need for gender justice;

v.         Capacity building for faith leaders to advance gender justice;

vi.         Establishing and supporting safe spaces for faith leaders and people of faith already championing gender justice to discuss and deliberate on relevant issues and provide them with a platform to share their views;

vii.         Producing, disseminating and sharing new and existing information, education and communication materials on gender justice;

viii.         Working with the government and development agencies to support GBV policy implementation to increase access to gender justice;

ix.         Mobilizing resources locally and internationally to facilitate capacity enhancement for faith actors in advancing gender justice;

x.         Strengthening partnership and networking for sustainability purposes.

Together we share the challenge and commit to promoting gender justice for all Side by Side.

 

LA CONFERENCE COTE A COTE DE L’AFRIQUE DE L’EST COMMUNIQUE 

La conférence côte à côte Est-Africaine était tenue au centre « All Africa Conference of Churches» à Nairobi au Kenya du 28 au 30 Novembre 2018. La réunion regroupait les leaders religieux ainsi que les organisations confessionnelles (FBOs) représentant différentes institutions religieuses venant de l’Ouganda, Kenya, Tanzanie, Sud Soudan, Malawi, Mali, Somalie et la République Démocratique du Congo afin de délibérer sur une vision partagée, engagement et un plan d’action pour renforcer la foi régionale du mouvement côte à côte pour la justice de genre.

Connaissant que la côte à côte est un mouvement mondial en expansion poursuivant le changement transformationnel pour la justice de genre en amenant ensemble les gens de toutes les croyances, les leaders religieux, et les FBOs à travers le monde, engagé ensemble en partenariat pour défier les barrières à la justice de genre aux cotés des efforts des gouvernements;

Remarquant avec grand regret que l’inégalité du genre reste un défi mondial pour les institutions religieuses et communautés pour réaliser un développement durable ;

Sachant que les croyants et leaders religieux ont la responsabilité de revisiter les textes sacrés et promouvoir les valeurs spirituelles de l’amour, de la dignité et de la justice de genre et la signification des institutions religieuses en signalant l’inégalité de genre qui a frustré le développement humain,  social, politique, économique et spirituel- non seulement pour les femmes et filles mais tout comme pour les hommes et garçons ;

S’engageant d’accompagner les leaders et institutions religieux dans la recherche de l’égalité et dignité, promouvoir les valeurs positives du genre et travailler ensemble afin de devenir réellement des sociétés de sûreté d’espoir, d’amour, de paix et de guérison.

Guidé par les principes comme quoi; 1. Tous les êtres humains, homme et femme sont crées à l’image et ressemblance de Dieu. 2. Par conséquent, Dieu défie chacun de nous de nous aimer mutuellement (Jean 13 :34) en traitant l’homme et la femme avec dignité et impartialité (Romains 2 :11) parce que Dieu est amour (1Jean 4 :8) 3.De briser toutes les barrières qui préjudicient, stigmatisent ou discriminent l’homme ou la femme en se basant sur le genre (Galates 3 :28). Notre Dieu est un Dieu de justice et veut que son peuple fasse la différence au monde en se levant pour ceux là qui ne peuvent pas se tenir débout d’eux-mêmes. Proverbes 31 :8-9 clairement nous défie de parler à haute voix au nom de sans voix, et pour les droits de tous les vulnérables.

Etant informés sur les barrières suivantes sur le travail des acteurs religieux à propos de la justice de genre :

a)    Profondément étudier les croyances, normes et pratiques culturelles et religieuses qui perpétuent l’inégalité de genre;

b) l’attention limitée de l’impératif morale et théologique de leaders religieux d’user de leur influence pour défier les normes sociales sur le genre.

c) les détenteurs de la justice du genre profanent en ce qui concerne la suspicion de l’implication des acteurs confessionnels;

d) Les espaces de sûreté limitées pour l’engagement sur les questions de la justice de genre dans les institutions religieuses;

e) La connaissance pratique et habilité autour des questions de la justice de genre limitées;

f) l’engagement limité des hommes comme agents de changement.

 

Nous nous engageons donc à:

i.         Continuellement utiliser nos voix pour parler haut et défendre ceux-là affectés par les Violences Basées sur le Genre (VBG) ;

ii.         Faire le lobby et plaider pour le cadre légale et politique dans nos institutions afin de s’assurer que le cadre donne l’accès à la justice pour ceux là affectés par les violences basées sur le genre;

iii.         Briser le silence et augmenter l’attention sur les violences basées sur le genre à travers nos sphères d’influence et plateformes;

iv.         Plaider et collaborer avec le gouvernement et agences de développement afin d’appuyer l’exécution de la politique des VBG dans nos pays pour élever l’accès à la justice de genre.

Ensemble, nous visons de:

i.         Défier les normes sociales, religieuses négatives, ou pratiques culturelles qui excluent les réalisations de l’égalité de genre;

ii.         Augmenter l’engagement de leaders religieux afin de reconnaitre et utiliser leurs espaces de leadership et responsabilité pour influencer et promouvoir l’égalité de genre.

iii.         Relever la capacité des structures religieuses pas seulement pour empêcher la répétition de Violence Basée sur le Genre mais aussi donner de service des réponses à ceux là qui ont besoin de notre soutien. Professionnellement défier les structures et systèmes qui entravent les femmes et filles, les hommes et garçons pour leur participation totale dans les structures sociales, économiques et politiques dans leurs communautés.

iv.         Totalement engager les hommes et garçons en adoptant la masculinité positive pour faire avancer la justice du genre.

v.         Utiliser les structures religieuses afin de renforcer les hommes et les femmes, filles et garçons pour les rendre capable de réaliser la potentialité leur donnée par Dieu.

Nous nous engageons ainsi donc aux actions suivantes:

i.         Continuellement utiliser nos voix pour parler à haute voix et défendre ceux affectés par les Violences Basées sur le Genre à travers le plaidoyer pour la justice de genre ;

ii.         Avoir une structure bien définie pour la coordination de Side by side (un comité de pilotage pour le national, Afrique de l’Est et chapitres continental) ;

iii.         Développer le plan d’action du chapitre de l’Afrique de l’Est et l’aligner avec le plan d’action international, soutenir l’exécution et documentation du plan d’action, le monitor et impact du rapport;

iv.         Créer l’attention du besoin de la justice de genre parmi nos congrégations respectives et communautés ;

v.         Renforcer la capacité de leaders religieux pour faire avancer la justice de genre;

vi.         Etablir et soutenir les espaces sûres pour les leaders religieux et les croyants qui soutiennent déjà la justice de genre pour discuter et délibérer sur les questions y relatives et leur offrir une plateforme pour partager leur point de vue ;

vii.         Produire, disséminer et partager la nouvelle et existante information, éducation et matériels de communication sur la justice de genre;

viii.         Travailler avec le gouvernement et agences de développement pour soutenir l’exécution de la politique de Violence Basée sur le Genre afin d’accroître l’accès à la justice de genre ;

ix.         Mobiliser les ressources locales et internationales pour faciliter le renforcement de capacité des acteurs religieux en vue de faire avancer la justice de genre ;

x.         Renforcer le partenariat et le réseautage à des fins de durabilité.

  Ensemble nous partageons le défi et engageons de promouvoir la justice de genre pour tout le côte à côte.

Posted by: Rachel Tavernor | Friday, December 21st, 2018
Back to Top